Histoire et légendes du clan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire et légendes du clan

Message par Admin le Sam 16 Sep - 0:44

La Malédiction des deux Esprits

L’histoire des nôtres a commencé dans la souffrance.
Il y bien des générations, il était une Première qui se nommait Kaia. On prétend que c’était une dirigeante lucide et avisée, mais exigeante pour le clan comme pour elle-même. Kaia avait un âge déjà avancé lorsque les Esprits lui firent présent d’un dernier enfant. Dans l’allégresse de toute la tribu, ce fut une petite fille qui naquit sous la protection de l’Esprit du Loup et de l’Esprit de l’Ours. Mais au lieu de se réjouir, Kaia se lamenta car ces totems-là n’étaient pas ceux qu’elle avait espérés pour son dernier enfant. Pire, étant initiée dans l’art de s’adresser aux Esprits, elle organisa une cérémonie au cours de laquelle elle appela sur sa fille la protection d’autres Totems, qui lui paraissaient mieux choisis.
Kaia ne fut pas exhaussée. Au contraire, elle attira sur elle et sur les siens le courroux des Esprits totémiques qu’elle avait méprisés. Ceux-ci décidèrent de plusieurs châtiments. Tout d’abord, Ils s’entendirent pour reprendre leurs bienfaits à ces hommes ingrats et effrontés : depuis cette date funeste, les dons de nos enfants ne leur viennent plus des Totems et se limitent à ceux transmis par leurs Ancêtres. D’autre part, ils affligèrent les femmes de la lignée de Kaia de la Fatalité, qui les poursuit encore de nos jours. Pour terminer, l’Esprit du Loup attacha à nos pas l’un de ses fils, Kouchug Felok, pour veiller à l’application du verdict.
Certains autres Esprits se montrèrent touchés par la sévérité de la sentence. Parmi eux, l’Esprit du Cygne et celui du Cheval s’engagèrent, non pas à leur conserver leurs dons – ils ne le pouvaient pas  – mais à entretenir un lien privilégié avec le clan et à adoucir la condamnation.
Cette tragédie provoqua l’expulsion du clan par la tribu. Nos Ancêtres vécurent une errance de plusieurs Lunes avant de s’installer sur ces terres, qui convenaient à leur malheur comme elles conviennent encore aujourd’hui. On prétend que Kaia mourut le jour où le clan s’y implanta.
C’est ainsi que, sous l’influence de la ‘’Malédiction des deux Esprits’’, les pratiques et les rites ont évolué pour assurer tant bien que mal la pérennité de notre clan.


Dernière édition par Admin le Lun 18 Sep - 17:35, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 21/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://dujeuensemble.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et légendes du clan

Message par Admin le Sam 16 Sep - 0:50

Histoire de la lignée des Premières (contée par Itpic)

« Je me nomme "Itpi", mais il y a encore peu, mon nom était "Itpic", Première du clan des Mal Aimés.
Je vous dois des explications, à toi ma fille, ainsi qu’à vous qui l’avez accompagné jusqu’ici.
La mère de ma mère, Nisvik, était Première et possédait le Don. Probablement avait-elle irrité le gardien de la Malédiction, car un jour qu’elle s’était aventurée à l’extérieur du camp, il l’emporta sans qu’on la revit jamais.
Droka, sa fille, ma mère, devint Première mais elle n’avait pas hérité du Don, puisque Nisvik n’avait pu lui transmettre.
Première Droka avait 2 filles. J’étais l’aînée et Kaach était la seconde.
Bien que Doroc soit marqué des Épines, je l’avais choisi comme époux. Ensemble, nous eûmes d’abord 2 garçons : Danek, il y a 23 ans, puis Kélo, demi-frères de Baka.
Il y a 16 ans, durant une chasse, mes pas croisèrent ceux de deux Hommes-Ours loin de chez eux. Parmi eux se trouvait Bosu. Nous nous éprîmes l’un de l’autre. Je l’épousai en secondes noces, contre les réticences de ma propre mère et d’une bonne partie du clan.
Tu es née, Baka, il y a 15 ans, sans que le clan fasse la moindre cérémonie. Tu possédais le Don, et l’on ne s’expliquait pas cette étrangeté. Nous t’élevâmes tendrement et Bosu t’apprit la langue de ses pères.
Doroc et moi eûmes un autre fils, Lukti, il y a 12 ans ; je n’avais toujours pas de fille de notre sang à offrir au clan…
C’est alors que ma mère sentit venir les premiers symptômes de la Fatalité. Il te faut savoir que ton père avait le Don. Il y a 10 ans, alors que tu en avais 5, la langue fielleuse de Droka poussa Danek à s’engager dans son initiation. Mais à son retour, personne n’avait trépassé. Elle prit ce prétexte pour sacrifier Bosu afin d’absorber son foie durant la cérémonie. Je me suis révoltée. Ma mère me dégrada au second rang dans la succession au titre de Première, derrière ma sœur cadette, qui obtint aussi ainsi le droit de s’octroyer le Don à la mort de notre mère.
Je pris alors la décision de t’éloigner, toi qui était à la fois fille de Bosu et porteuse du Don. Je me rendis en votre clan, le clan d’origine de mon mari. J’y fus bien accueilli, malgré la terrible nouvelle dont j’étais porteuse. J’y restais une Lune à pleurer et à demander conseil aux Esprits. Et j’ai choisi de revenir : telle était ma place, auprès de Doroc et de mes autres enfants – Lukti n’avait que 2 ans – et parce que, quoiqu’il m’en coûtât, je devais si besoin garantir la lignée des Premières. Mais à mon retour, j’ai reçu le châtiment des mains de ma propre mère, comme symbole de ma cécité à laquelle son choix m’avait condamné.
Il y a 8 ans, à la mort de Droka, Kaach, ma sœur cadette, est naturellement devenue Première et a obtenu le Don en consommant le foie de notre mère.
Mais, il y a 5 ans, Kouchug Felok, le gardien de la Malédiction, a dévoré Kaach et emporté son corps.
Jalik, sa fille, n’était pas encore initiée ; quoique je ne sois pas aimée, j’étais la Première légitime et reçus donc le titre.
Je tâchais d’exercer mon autorité avec justice et bienveillance, cherchant toujours à soutenir les plus faibles du clan. Dans le respect des anciennes légendes, j’interdis de chasser ni l’Ours, ni le Loup…
Je tâchais de ramener la stabilité dans le clan. Malheureusement, mes choix n’étaient pas du goût de tous. Et puis, rattrapée par la Fatalité, je commençais à souffrir et à perdre la vue. Malgré la maladie, je demeurais fidèle à mes choix et persistait à refuser un soulagement en donnant la chasse aux Ours ; seules les rares baies bleues me permette d’alléger mes maux.
Lorsque approcha la mort de Toklo, mon père, Jalik demanda à faire son initiation. Elle était encore jeune et je soupçonne qu’elle a été poussée dans sa démarche par Kranken, son père, le mari de Kaach. Elle passa les épreuves avec succès. Jalik initiée pouvait naturellement prétendre à devenir Chaak à l’heure de ma mort – c’est ainsi que nous appelons les Premières. Mais Kranken ne souhaitait pas attendre. Il y a une Lune, aidé des plus violents chasseurs, il a soulevé le clan contre moi et fit si bien que je fus démise de mon titre, que mon nom fut amputé et que je fus exilée.
Mon mari et mes fils tentèrent de s’y opposer. Kélo fut très gravement blessé par Kranken. Tous m’ont accompagné dans ma disgrâce. Et Kélo est mort cette nuit. »


Dernière édition par Admin le Lun 18 Sep - 17:36, édité 2 fois

Admin
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 21/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://dujeuensemble.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et légendes du clan

Message par Admin le Sam 16 Sep - 0:52

La légende de la Lueur du ciel

On prétend que lorsque paraître la Lueur du ciel, la dernière des Premières pourra défaire Kouchug Félok et mettre fin à la Malédiction. Mais il lui faudra pour cela trouver le chemin du Royaume des Morts.
Probablement ne s'agit-il que d'une vieille légende sans fondement...

Admin
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 21/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://dujeuensemble.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et légendes du clan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum