Coutumes et croyances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coutumes et croyances

Message par Admin le Lun 18 Sep - 17:48

L’Initiation (Kundalo)

La reconnaissance du plein statut d’adulte s’obtient par le passage du rite d’initiation.
L’initiation accompagne toujours le trépas d’un membre du clan. Aussi, est-il de coutume que le jeune candidat se déclare lorsqu’un décès est imminent parmi sa famille. Il entame alors un parcours semé de plusieurs épreuves.
En premier lieu, il doit parvenir à rejoindre les Terres Interdites. Ce n’est pas chose aisée, car le passage entre ce territoire et la Sombre Forêt est aussi mouvant qu’imprévisible. Certains jeunes gens ont erré des jours pour accéder, comme par enchantement, à ce lieu nimbé de la lumière toujours rasante d’un soleil immuable. On dit aussi qu’il n’est donné de fouler ces Terres qu’une fois dans sa vie. Ce sont ces deux caractéristiques qui leur valent leur nom.
Ensuite, le postulant doit faire montre de quelques qualités martiales, mais surtout de l’aplomb nécessaire pour s’exposer à la rencontre avec un Xerpi. Car si terrasser un des Epineux qui peuplent ces lieux ne requiert pas une trop grande force, y parvenir sans être éraflé par ses épines se révèle autrement délicat. Les malheureux, ceux que l’on nomme les « marqués des Epines », en portent les stigmates toute leur vie.
De la créature morte, celui qui l’a vaincu devra rapidement récolter les yeux – les deux baies bleues – comme preuve de sa victoire et pourra en faire cadeau aux femmes frappées de la Fatalité. Il peut également, avant le rapide flétrissement de l’Epineux, prélever une brassée de feuilles. Celles-ci, jetées encore vertes dans un feu, dégagent une fumée dont l’inhalation a le pouvoir de provoquer le Voyage.
Ce Voyage, qu’on ne peut donc entreprendre qu’une fois dans sa vie, dure le temps d’un somme. Il entraîne le rêveur dans un monde peuplé d’Esprits, d’où il revient porteur de messages et de faveurs qui guideront sa destinée.
Lorsqu’il est de retour auprès des siens, le jeune prétendant sait à quoi s’attendre : le proche qui était mourant à son départ aura rendu son dernier soupir. Ainsi va la volonté des Esprits : un Ancien laisse sa place au nouvel adulte. La transmission est scellée par une cérémonie au cours de laquelle, en absorbant une partie choisie du corps de son aîné, l’initié acquiert la force qui lui manquait encore et s’inscrit dans la chaîne de transmission des dons de ses Ancêtres. A cette occasion, si le défunt était porteur du Don, il pourra être transmis à l’initié ou à un autre membre de la tribu.

Admin
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 21/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://dujeuensemble.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coutumes et croyances

Message par Admin le Lun 18 Sep - 17:49

Le Don

Le Don était fréquent autrefois. Mais depuis la Malédiction des deux Esprits, rares sont ceux qui le possèdent chez les Hommes-Longs du clan des Mal aimés. Aucun enfant ne le détient jamais à la naissance – hormis Baka, mais faisait-elle alors réellement partie du clan ?
Seule la consommation rituelle du foie d’un homme ou d’une femme le possédant prodigue le Don. Plusieurs Premières ont fait ce choix, au mépris de la sentence prononcée par les deux Esprits. Mais Kouchug Felok veille et la plupart l’ont payé de leur vie.

Admin
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 21/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://dujeuensemble.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coutumes et croyances

Message par Admin le Lun 18 Sep - 17:49

La Fatalité

Conséquence de la Malédiction des deux Esprits, la Fatalité poursuit les femmes de la lignée des Premières, les descendantes de Kaia.
A un âge encore jeune, ces femmes se voient progressivement devenir sujettes à des souffrances dans tout le corps. Ces douleurs surviennent par crises, de plus en plus intenses et rapprochées. En même temps, leur vue baisse jusqu’à atteindre la cécité complète. La mort de ces femmes survient de manière inéluctable, au cours d’une crise violente – quand elles n’ont pas d’elles-mêmes mis fin à leurs souffrances.
Quelques moyens existent pour alléger les douleurs. Consommer le foie d’un Ours suspend les crises pendant une journée et avaler une baie bleue – l’œil d’un Epineux – peut soulager pendant près d’une Lune. Seule l’obtention du Don permet de faire cesser définitivement les souffrances. Il ne rend cependant pas la vue à celles qui l’auraient déjà perdue.

Admin
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 21/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://dujeuensemble.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coutumes et croyances

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum